Soutien de la FMSH

Le projet de recherche « Trouble dans les collections. Trajectoires d’idées, de savoirs et d’objets entre musées en Europe et en Afrique » a été retenu par la Fondation Maison des sciences de l'Homme dans le cadre de son appel « Mondes en mutation, histoire savante, intectuelle et artistique entre Europe et mondes ultra-marins ». Ce projet sera mené au CRENAU (UMR 1563 CNRS) de l’École Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes dans le cadre de sa convention avec l’École des Beaux Arts de Nantes Saint-Nazaire pour les Ateliers de Troubles Épistémologiques.

https://www.mshparisnord.fr/appels-a-projets/appel-a-projets-de-la-fondation-msh/

Cet appel à projets concerne un champ d’études encore trop peu exploré qui met en étroites connexions l’histoire de la France et plus largement, de l’Europe moderne avec celle des régions du monde qu’elle a soumises à ses commerces, conquises et colonisées, particulièrement l’Afrique, mais pas exclusivement. Au-delà d’une histoire politique et économique assez bien balisée, il sollicite plus précisément des propositions portant bien davantage sur une histoire intellectuelle, scientifique et artistique, c’est-à-dire visant à montrer comment des savoirs, des disciplines (des sciences de la nature comme des humanités ou des sciences sociales), des expressions ou des milieux littéraires et esthétiques, soutenus souvent par des institutions emblématiques, se sont forgés et ont circulé entre Europe et mondes ultra-marins.

Trouble dans les collections. Trajectoires d’idées, de savoirs et d’objets entre musées en Europe et en Afrique (2020-2021).

 

Coordinatrice du projet : Emmanuelle Chérel, HDR, École des Beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire - Laboratoire de recherche CRENAU (UMR 1563 CNRS) de l’École nationale d'architecture de Nantes.

 

Chercheur.e.s associé.e.s :

Lotte Arndt, docteure, théoricienne culturelle, École supérieure d’art et design, Valence.

El Hadji Malick Ndiaye, docteur, en histoire de l'art, conservateur intérimaire du musée Théodore Monod, Institut Fondamental d'Afrique Noire, Université Cheikh Anta Diop, Dakar.

Marian Nur Goni, historienne, chercheure post-doctorante, musée du quai Branly - Jacques Chirac.

 

Trouble dans les collections repose sur la volonté de contribuer à un dialogue entre chercheur.e.s, artistes et conservateur.ice.s basés en Afrique et en Europe. Il participe aux processus récents de relectures des collections des musées dit ethnographiques qui réexaminent l'histoire des savoirs et des pratiques patrimoniales existantes depuis la période coloniale, en s'appuyant sur trois études :

- la relecture de la collection du musée d'art africainThéodore Monod de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire/ UCAD à Dakar par des artistes contemporains dans le cadre du projet Ateliers de troubles épistémologiques (Emmanuelle Chérel et El Hadji Malick Ndiaye)

- la collection d’art africain et “ethnographique” constituée par Joseph Murumbi, homme d’état kenyan, engagé dans les années 1950 et 1960 dans les réseaux panafricains et anti-impérialistes (Marian Nur Goni)

- la question des conditions de la préservation par l’emploi de produits toxiques pour conserver les collections en Europe et en Afrique (Lotte Arndt)

 

Trouble dans les collections croise ces trois études afin d'interroger plusieurs histoires de collections singulières, d'examiner les modèles qui ont été mis en place, les savoirs, les figures ou événements passés sous silence ou négligés par l'historiographie dominante. Nous mènerons nos recherches respectives, dont les enjeux et les méthodologies seront partagés lors de deux ateliers (rencontres et conférences) en 2020 et 2021, organisés conjointement et à géométrie variable entre Dakar et Paris. Ces ateliers et une publication collective contribueront à réfléchir aux manières de brouiller les catégories héritées, y compris celle qui oppose occidental et africain, sans pour autant évacuer les structures asymétriques du pouvoir. Et nous l'espérons aussi, à l'intensification des échanges entre artistes, chercheur.se.s, ainsi que conservateur.rice.s de plusieurs institutions africaines et européennes.

© 2019 Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean